Le déploiement applicatif qui se reconstruit

Print Friendly, PDF & Email

Déployer et itérer c’est le leitmotiv actuel. De nombreuses sociétés éprouvent le besoin de pousser de nombreuses versions de microservices. Et c’est un des atouts des microservices, réduire l’étendu d’un code pour permettre son évolution plus rapide. Les microservices apportent en même temps des évolutions en terme d’organisation et plusieurs méthodes en sont le fruit : agile, scrum…

Eh oui le besoin actuel est de pousser le plus rapidement possible en production avec des risques limités. Mieux il s’agit de mettre en place des processus qui permettront de s’améliorer par l’erreur. Certaines sociétés comme Netflix ont même placé au cœur de leur infrastructure la nécessité de les éprouver fortement avec des chaos monkey. Il s’agit de fermé tomber des serveurs, des datacenters voir des zones entières à la manière où un singe arracherait les fils dans vos baies.

L’organisation est donc un point clef de la réussite en plus de la transformation technologique.

Pour revenir sur les microservices, ils permettent de passer d’une organisation horizontale à une organisation verticale. Le mode horizontal rassemblait dans une même équipe les sysadmin puis dans une autre les développeurs etc. Avec un système vertical par microservices une team est construite avec chaque corps de métier dont le but sera de produire une nouvelle version de l’application avec des évolutions courtes en terme de délais (les sprints).

Découvrez  Ingénieur Devops : sa boite à outils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *