Introduction aux volumes Docker : stocker les données persistantes

Print Friendly, PDF & Email

Suite à nos premières vidéos pour débuter avec docker, vous avez probablement remarqué que le stockage de données persistantes peut être à repenser face à une approche “classique”. Les conteneurs sont éphémères (changement d’IP, changement de datas…), ce qui signifie que tout ce qui est stocké dans le système de fichiers du conteneur sera perdu une fois que le conteneur sera arrêté. Pour résoudre ce problème, docker propose une fonctionnalité appelée “docker volumes”.

Les volumes docker sont un mécanisme de stockage de données persistantes qui permet aux conteneurs de stocker des données en dehors du système de fichiers de base du conteneur. Cela permet aux données de survivre à la vie éphémère du conteneur et de rester disponibles même après que le conteneur a été supprimé ou recréé.

Créer un volume est facile. Vous pouvez le faire à l’aide de la commande “docker volume create”. Une fois que vous avez créé un volume, vous pouvez le monter au lancement du conteneur à l’aide de la commande “docker run”.

Si par exemple, vous souhaitiez stocker une base de données MySQL dans un volume pour qu’elle persiste entre les arrêts et les redémarrages du conteneur. Vous pouvez créer un volume avec la commande suivante :

docker volume create mysql_data

Et une fois ce volume créé, vous pouvez lancer votre conteneur mysql en y attachant ce volume mysql_data :

docker run -d -v mysql_data:/var/lib/mysql --name mysql mysql:latest

Ici on monte le répertoire de données (datafiles) de mysql dans ce volume docker. Cela signifie que toutes les données stockées dans le répertoire “/var/lib/mysql” seront stockées dans le volume et persistantes entre les redémarrages du conteneur puisque stocké directement sur le host en toute indépendance du conteneur.

Découvrez  Lancer des conteneurs pour débuter

Les volumes sont également utiles pour partager des données entre plusieurs conteneurs. Par exemple, vous pouvez créer un volume pour stocker des fichiers de configuration, puis le monter dans plusieurs conteneurs pour partager les mêmes fichiers de configuration entre eux.

En conclusion, les volumes docker sont une fonctionnalité utile pour stocker des données persistantes dans les conteneurs. Ils permettent aux données de survivre à la vie éphémère des conteneurs et peuvent être montés dans un conteneur pour stocker des données. Utilisez les volumes pour stocker des données d’application, des fichiers de configuration, des fichiers de journalisation et d’autres données qui doivent être conservées même après la fin du conteneur.

Merci pour vos likes et vos partages 🙂