Ne pas s’éparpiller sur les sujets et les technos, mais bon…

Print Friendly, PDF & Email

La fin de la période des vacances d’été arrive, parfois tristement pour certains mais c’est ainsi il faut retourner au boulot. Je n’ai pas pris de vacances et cela s’en est peut être ressenti sur la chaine Xavki.

Du coup, j’ai été pas mal centré sur la chaine durant cete période. Parfois trop certainement avec les débordements que cela donne mais qu’il faut maitriser.

Au début j’ai tenté de maîtriser mon programme de tutorials pour éviter de me disperser. Mais finalement je pense que je me suis un peu étallé. En effet, je me suis dit que pour un devops toucher un peu à tout ce qui m’intéresse, reste nécessaire.

Les tutorials ELK où comment éplucher une documentation ? lol

Bon j’ai tout de même fait un bon focus sur ELK avec déjà plus de 90 vidéos. Non pas que j’ai réalisé des trucs compliqués mais j’ai tenté d’être un peu exhaustifs sur les possibilités d’utilisations de la stack ELK.

Dans le cadre de la réalisation de ces tutos, j’ai pu me rendre compte à quel point, j’avais une méconnaissance de cet outil et des opportunités qu’il propose. En effet, entre les beats, elasticsearch, logstash, kibana… il est possible de réaliser de très nombreuses choses.

On limite souvent cette stack à simplement lui injecter des logs mais elle va bien au-delà.

On s’en sert parfois comme stockage de documents et là encore, elle permet bien plus. Logstash à lui seul est un réel ETL (Extract Transfert and Load). Il permet de gérer de nombreux traitements de données, voir même d’extraire d’une base sql vers du nosql, faire intervenir du kafka etc.

Découvrez  Pourquoi ce blog et cette chaine ?

Bref j’ai bien apprécié. J’ai pu aussi découvrir opendistro la version opensource d’une partie de stack et mis à disposition par AWS. Très kool.

Terraform et KVM en support

Terraform est un sujet qui me tient à coeur. En effet j’estime que cet outil signé hashicorp est nécessaire dans la caisse à outils de tout bon devops. Mieux il est souhaitable de maitriser la stack d’automatisation et d’orchestration : packer, ansible, terraform.

Et pour découvrir terrafomr je me suis dit que tout le monde ne souhaitait pas forcément mettre la main dans le cloud directement. Du coup j’ai regardé les providers pour tenter de trouver de meilleurs points d’entrées permettant de faire la passerelle avec des travaux déjà proposés sur la chaine.

Ainsi, j’ai fait plusieurs tutos sur les providers docker et kubernetes avec de la mise en application autour de wordpress. Et maintenant, je creuse autour de KVM, avec l’occasion aussi de faire des vidéos autour de KVM. Un bon moyen de se passer de virtualbox et vagrant pour pratiquer encore plus du terraform.

Et d’autres sujets pour se mettre en ordre

D’autres sujets sont venus dans le même temps.

Traefik, depuis la version 2, le reverse proxy français montre des choses très intéressantes avec des configurations plus dynamiques. Et donc après avoir examiné un peu haproxy, je me suis dit il va falloir initier cette playlist pour y revenir plus tard sur les sujets plus profonds comme l’ingress dans kubernetes etc.

Loki me tentait bien à force d’avoir épluché ELK, je me demandais en quoi ce projet de grafana labs était différent. Donc j’ai fait quelques tutorials loki pour découvrir l’outils. J’en retiens sa simplicité et son intégration à grafana pour centraliser la supervision globale : monitoring, logging et tracing.

Découvrez  Les LiveKi semblent plaire ?

Et un peu de cassandra. Découvrir cassandra c’est ouvrir une boite remplie de concepts très intéressants, mettant en évidence la disctinction entre sql et nosql.

Et le diverstissement autour de vagrant

Pour gagner du temps et réaliser des tests, des tutos, des démos, j’utilise la plupart du temps vagrant. ET à force de celà je me suis dit l’efficacité de notre apprentissage repose dans une mise en situation rapide via une VM ou une infrastructure rapidement à disposition.

Pour mettre cela en évidence, je me suis dit et si je proposais à tout le monde de découvrir vagrant tout en lançant un cluster kubernetes avec un peu d’automatisation via kubespray. Un moyen rapide et fiable pour avoir un lcuster kubernetes sous la main notamment pour faire des tests d’outils liés à k8s.

Et j’y ai ajouté un wordpress avec du nfs pour compléter ce cluster et faire en sorte d’avoir un applicatif dans ce cluster fonctionnel.

Les chiffres dans tout ça ?

La chaîne marche toujours très bien. Nous sommes déjà à plus de 13000 abonnés, 200 membres youtube, plus de 800 vidéos.

Dans quelques jours, le nombre de vues franchira les 800k, un grand pas avant le million que j’ai vraiment hâte de franchir.

Et tout les retours sont de très forts encouragements à poursuivre ces efforts.

Bref un grand merci pour m’aider dans cette aventure!!!

Laisser un commentaire